Voici des questions fréquemment posées au sujet des Églises Baptistes.

1. Quelles fêtes célébrez-vous?
La Bible ne nous demande pas de célébrer aucune fête. Les seules choses formelles que Jésus nous a demandées sont les symboles du repas du Seigneur et du baptême. Par contre, par choix et par liberté, nous nous rappelons de façon spéciale la résurrection de Jésus à Pâques.

A Noël, bien que nous sachions que la date exacte de la naissance de Jésus est inconnue, nous aimons bien chanter des cantiques qui nous parlent de sa venue dans le monde. A cette période de l’année, au lieu de mettre l’emphase sur le Père Noël et les cadeaux, nous soulignons la venue du Sauveur avec plusieurs des cantiques traditionnels qui sont très beaux (Sainte nuit, Bethlehem toi la moindre des cités, etc.).

C’est une bonne occasion d’expliquer aux gens le message de l’Évangile. Ces fêtes sont de bonnes occasions de s’encourager dans la foi.

Pour ce qui est des cadeaux de Noël, cela fait partie de notre culture et nous ne nous y opposons pas à l’inverse des témoins de Jehova.

Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats. (Colossiens 2:16)

Lorsqu’il y a des différences d’opinions sur des sujets qui ne sont pas traités dans la bible, la règle est la liberté dans l’amour. C’est la base de notre liberté chrétienne. (Romains 14:1-15 et 1 Corinthiens 8)

2. Est-ce une bonne habitude de faire brûler des lampions en guise de lumière spirituelle ?
Nous n’avons aucun lampion dans les Églises Baptistes. Il n’y a aucune valeur spirituelle à faire brûler des lampions. Au contraire, la lumière spirituelle ne vient pas des lampions, mais de la Parole de Dieu, la Bible.

Ta parole est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier. (Psaumes 119:105)

3. Utilisez-vous des images ou des crucifix ?
Non, pas pour l’adoration. Dieu interdit dans les 10 commandements de se faire des images et de les adorer.

Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux… (Exode 20)

On utilise parfois des images de personnages bibliques pour l’enseignement des enfants, mais jamais pour les adorer. Nous n’avons pas ‘d’images saintes’.