Posted on 30, Oct 2017 in Divers

Quelqu’un a-t-il déjà ressenti le sentiment de culpabilité ? Je pense que nous tous ici, ainsi que ceux qui nous regarde à travers internet, nous avons déjà connu ce sentiment, sentiment qui pouvait être tellement présent en nous qu’il nous empêchait de vivre en paix ! Alors on pourrait se demander si le sentiment de culpabilité est une bonne chose ou pas ? En effet, un sentiment qui nous empêche de vivre en paix, est-ce un bon sentiment ?

On raconte l’histoire d’un homme qui était préoccupé par les impôts qu’il devait. Il décida d’envoyer un chèque au centre des impôts accompagné d’un petit bout de papier sur lequel il avait écrit, Je me sens tellement coupable pour tous ces impôts que je dois, je vous envoie un chèque. Si je ne me sens pas mieux après ça, je vous enverrai le reste !

On peut dire qu’il y a pire comme sentiment de culpabilité, n’est-ce pas ? Regardons ensemble un Psaume écrit par David, afin de comprendre ce qu’est réellement le sentiment de culpabilité.

Éternel, ne me châtie pas dans ta colère, et ne me punis pas dans ton courroux !
Car tes flèches sont entrées en moi, et ta main s’est appesantie sur moi.
Il n’y a rien d’entier dans ma chair, à cause de ton courroux, ni aucun repos dans mes os, à cause de mon péché.
Car mes iniquités vont par-dessus ma tête; elles sont comme un lourd fardeau, trop pesant pour moi.
Mes plaies sont fétides, et elles coulent, à cause de ma folie.
Je suis courbé, affaissé au dernier point; je marche en deuil tout le jour.
Car mes reins sont pleins d’inflammation; il n’y a rien d’entier dans ma chair.
Je suis affaibli et tout brisé; je rugis dans l’agitation de mon cœur.
Seigneur, tout mon désir est devant toi, et mon gémissement ne t’est point caché.
Mon cœur palpite, ma force m’abandonne; et la lumière de mes yeux même, je ne l’ai plus.
Devant le coup qui me frappe, mes amis, mes compagnons s’arrêtent, et mes proches se tiennent loin.
Ceux qui en veulent à ma vie me tendent des pièges; ceux qui cherchent mon mal parlent de ruine, et chaque jour ils méditent des tromperies.
Mais moi, comme un sourd, je n’entends point; je suis comme un muet qui n’ouvre point la bouche.
Oui, je suis comme un homme qui n’entend point, et qui n’a point de réplique en sa bouche.
Car c’est à toi, Éternel, que je m’attends; tu répondras, Seigneur, mon Dieu !
Car j’ai dit: Qu’ils ne se réjouissent pas à mon sujet ! Quand mon pied glisse, ils s’élèvent contre moi.
Et je suis prêt à tomber, et ma douleur est toujours devant moi.
Car je déclare mon iniquité; je suis dans la crainte à cause de mon péché.
Cependant mes ennemis sont vivants et forts, et ceux qui me haïssent sans cause sont nombreux.
Et, me rendant le mal pour le bien, ils se font mes adversaires parce que je m’attache au bien.
Ne m’abandonne point, ô Éternel ! Mon Dieu, ne t’éloigne point de moi !
Hâte-toi, viens à mon aide, Seigneur, qui es ma délivrance !
(Psaume 38.)

Le sentiment de culpabilité peut être si grand, que nous pourrions dire comme David, Il n’y a rien de sain dans ma chair à cause de ta colère, il n’y a plus de vigueur dans mes os à cause de mon péché. Car mes iniquités s’élèvent au-dessus de ma tête, comme un lourd fardeau, elles sont trop pesantes pour moi.

Le sentiment de culpabilité est bien souvent trop lourd à supporter, et bien souvent, il nous conduira vers le désespoir et la ruine – à moins que nous ne soyons transformés par le pardon et la grâce de Dieu.

C’est la meilleure façon de garder notre cœur en paix, resté au sein de l’amour de Dieu, mais cela n’est pas toujours facile. Le sentiment de culpabilité est un véritable poids qui écrase tous les êtres humains sans exceptions, petits et grands, jeunes et vieillards. Mais c’est seulement quand nous sommes conscients de notre condition, que nous pouvons alors mesurer l’amour du bon Berger, et être délivré du poids de la culpabilité.

Et en vous disant cela, je pense au fils prodigue, qui d’une certaine manière disait à son père, Ecoute, maintenant je suis grand, merci pour tes conseils et tes avertissements, mais maintenant je veux vivre ma vie comme je l’entends, donne moi ce qui me revient pour que je puisse partir !

A partir de là, le fils s’en va vivre sa vie, sans tenir compte des avertissements de son père, et c’est seulement après qu’il ai dépensé tout ce qu’il avait, qu’il pense aux paroles de son père et à la vie qu’il avait quand il était encore à la maison, Combien de serviteurs aux gages de mon père ont du pain en abondance, et moi, je meurs de faim ! Je me lèverai et m’en irai vers mon père, et je lui dirai: Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi. (Luc 15:17-18)

Les gémissements que nous pouvons répandre ne sont pas cachés aux yeux de Dieu, et Ses oreilles ne sont pas fermées à notre cri, Dieu sonde les cœurs et connaît toutes nos pensées.

Le sentiment de culpabilité est un des grands problèmes auquel tous doivent faire face. Certains essayent de noyer ce sentiment dans l’alcool ou de le surmonter en faisant des œuvres de pénitence, ou d’autres encore, rejettent loin d’eux ce sentiment, mais ce sentiment reviendra toujours.

Alors comment nous, chrétiens, devons-nous voir cette situation ? Que dit la Bible ? Nous allons lire un évènement qui arriva à un grand homme de la Bible, Josué. Nous allons aussi voir comment nous pouvons être délivrés de ce fardeau que peut-être beaucoup porte depuis trop longtemps ! Lisons ensemble Zacharie 3.

Puis l’Éternel me fit voir Joshua, le grand sacrificateur, debout devant l’ange de l’Éternel, et Satan se tenait à sa droite, pour s’opposer à lui. Et l’Éternel dit à Satan: Que l’Éternel te réprime, Satan! Que l’Éternel te réprime, lui qui a choisi Jérusalem! Celui-ci n’est-il pas un tison retiré du feu?

Or Joshua était vêtu de vêtements sales, et se tenait devant l’ange. Et l’ange prit la parole, et dit à ceux qui se tenaient devant lui: Otez-lui ses vêtements sales. Puis il dit à Joshua: Vois, j’enlève ton iniquité, et je te revêts d’habits magnifiques. Et je dis: Qu’on lui mette sur la tête une tiare pure! Et ils lui mirent sur la tête une tiare pure, et le revêtirent des vêtements, en présence de l’ange de l’Éternel.

Puis l’ange de l’Éternel fit à Joshua cette déclaration: Ainsi a dit l’Éternel des armées: Si tu marches dans mes voies, et si tu gardes ce que je veux que l’on garde, tu jugeras aussi ma maison, tu garderas mes parvis, et je te donnerai libre accès parmi ceux-ci qui se tiennent devant moi. Écoute, Joshua, grand sacrificateur, toi et tes compagnons qui sont assis devant toi; car se sont des hommes qui serviront de signes: voici, je vais faire venir mon serviteur, le Germe. Car voici, quant à la pierre que j’ai mise devant Joshua, sur une seule pierre il y a sept yeux. Voici, je vais graver ce qui doit être gravé sur elle, dit l’Éternel des armées, et j’ôterai en un jour l’iniquité de ce pays. En ce jour-là, dit l’Éternel des armées, vous vous appellerez l’un l’autre sous la vigne et sous le figuier.

Examinons à nouveau ce que Dieu dit sur nous. Tout d’abord nous trouvons dans le premier verset cette phrase, Josué, le grand sacrificateur, debout devant l’ange de l’Éternel, et Satan se tenait à sa droite, pour s’opposer à Lui.

De quoi Josué, le grand sacrificateur était-il accusé ? L’accusation portait sur le fait que la nation s’était détournée de Dieu vers les idoles. Et Satan pensait avoir de bonnes raisons d’accuser Josué.

C’est bien ce que nous expérimentons parfois nous aussi. En Apocalypse 12:10, Satan est appelé l’accusateur des frères. Tout d’abord il se présente devant le Seigneur et met en évidence tous nos péchés, nous accusant comme il le fit pour Job. Ensuite il vient vers nous et nous rappelle tout ce que nous avons fait, créant en nous un sentiment d’infériorité.

Mais il n’est pas le seul à nous montrer nos péchés, Jean 16:8 nous dit, Et quand il sera venu, (L’Esprit de vérité) Il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement.

Le Saint-Esprit aussi nous met parfois devant nos péchés, mais pas pour les mêmes raisons que Satan. Mais ce qu’il faut retenir, c’est que la culpabilité quelle que soit sa source, est douloureuse.

Alors quelle est la différence entre la culpabilité produite par Satan et celle produite par l’Esprit de Dieu ? Nous pouvons appeler la culpabilité produite par Satan, une culpabilité nuisible, parce que tout ce qu’il produit dans nos vies est malsain. Et il veut que nous nous sentions coupables sur un tas de choses dont certaines sont vraies et d’autres sont de son invention, et cela afin de nous contrôler !

Le but qui ce cache derrière le plan de Satan, c’est de nous rappeler ces choses pour nous sentir coupables devant Dieu, car s’il réussit à nous culpabiliser, il fera en sorte que nous nous éloignons de Dieu.

Et peut être avez-vous déjà expérimenté ce dont je vous parle ! Peut être entendez-vous encore le diable vous disant : Ne t’imagine pas que Dieu puisse t’aimer, regarde tout ce que tu as fait… Reste le plus loin possible de Dieu. Il ne te veut pas !

En agissant ainsi, il nous tiendra loin de la seule Personne qui peut ôter notre culpabilité. Il nous maintiendra esclave de sa volonté, et nous rappellera les péchés que nous avons commis.

Satan ne veut pas que l’on oublie nos fautes. Il veut que nous nous sentions toujours sales et indignes de l’amour de Dieu, d’ailleurs nous le voyons à travers notre passage en Zacharie.

Or Josué était vêtu de vêtements sales, et se tenait devant l’ange. Et l’ange prit la parole, et dit à ceux qui se tenaient devant lui: Otez-lui ses vêtements sales. Puis il dit à Josué: Vois, j’enlève ton iniquité, et je te revêts d’habits magnifiques.

Et je dis: Qu’on lui mette sur la tête une tiare pure ! Et ils lui mirent sur la tête une tiare pure, et le revêtirent des vêtements, en présence de l’ange de l’Éternel. (Zacharie 3:3-5)

Satan ne veut pas que nous vivions une vie chrétienne victorieuse. Il veut que nous nous sentions condamnés, et il utilisera un processus qui est le suivant : Culpabilité nuisible – condamnation – éloignement de Dieu.

C’est tout le contraire du Saint-Esprit qui crée dans nos vies ce sentiment de culpabilité, que nous pourrions appeler la culpabilité efficace, parce que tout ce que l’Esprit fait dans nos vies est bon.

En nous montrant nos péchés Il veut créer une conviction. La conviction c’est cette douleur intérieure que nous ressentons quand nous avons fait quelque chose de contraire à ce que Dieu attend de nous. Ce n’est pas agréable, je vous l’accorde, mais par là nous sommes invités à revoir la chose et ne pas reproduire les mêmes erreurs.

Le désir du Saint-Esprit quand nous ressentons sa conviction, c’est que nous recherchions la main et le secours de Dieu. Et là aussi le Saint-Esprit utilisera un processus qui est le suivant : Culpabilité efficace – conviction – nous allons vers Dieu.

Il est le seul capable d’ôter le fardeau de la culpabilité qui se trouve au dessus de nos épaules. Et même si vous avez essayé de noyer ce sentiment de culpabilité dans de nombreuses activités, dans des occupations ou des comportements mauvais, vous savez qu’il demeure toujours présent ! Vous pouvez essayer de l’enterrer, ou encore de le nier, mais vous ne pourrez jamais vous en défaire. Seul Dieu est capable de vous enlever ce sentiment.

Notre problème, c’est que nous sommes souvent dans l’erreur entre la vraie culpabilité et la fausse, nous nous sentons parfois coupables pour des choses qui n’entraînent pas vraiment de culpabilité. Certains peuvent se sentir coupables parce que leur maison n’est pas rangée, parce que la pelouse n’a pas été tondue, ou parce qu’un mari aurait oublié d’apporter des fleurs à sa femme. Satan prendra toujours un certain plaisir à nous accuser pour des choses aussi insignifiantes que celles-ci sachant qu’elles nous tiennent éloignées de ce qui est plus important.

Alors comment peut-on découvrir si ce sentiment de culpabilité est réel ou non ? Tout simplement en consultant la Parole de Dieu. Regardez encore le verset 1 de notre passage.
Puis l’Éternel me fit voir Joshua debout devant l’ange de l’Éternel…
Josué était debout devant le Seigneur. Il était exactement là où il devait être pour affronter les accusations de Satan.

D’autres peuvent essayer de juger nos vie et nous culpabilisé parce que nous ne vivons pas au niveau qu’ils estiment être le meilleur. Mais à qui devrons-nous rendre des comptes plus tard, à Dieu, ou à ceux qui jugent ici-bas ? Que se passe-t-il alors que Josué se tient devant l’Eternel et que Satan tente de l’accuser ?

Le verset 2 nous dit, Et l’Eternel dit à Satan: Que l’Eternel te réprime, Satan ! Que l’Eternel te réprime, lui qui a choisi Jérusalem ! Celui-ci n’est-il pas un tison retiré du feu ?

Si Satan est réprimé, ce n’est pas parce que ses accusations sont sans fondement. C’est parce que l’Eternel n’a pas rejeté son peuple !

Pour Satan c’était fini, la nation d’Israël était perdue, et il se sentait en droit de se présenter et d’apporter des accusations contre le Souverain Sacrificateur, Josué. Mais Dieu a compassion de Josué. Non pas parce qu’il est propre et parfait bien au contraire. Il est revêtu de vêtements sales, vêtements qui représentent son âme souillée, et en ce qui nous concerne, nous portions les mêmes vêtements avant que le Seigneur ne nous sauve.

Le verset 4 nous dit, Otez-lui ses vêtements sales. Puis il dit à Joshua: Vois, j’enlève ton iniquité, et je te revêts d’habits magnifiques.

Vous souvenez-vous des paroles de l’apôtre Paul quand il dit en Romains 5:8, Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

Souvenez-vous que Dieu ne nous a pas choisi parce que nous sommes grand et fort ou à cause de nos mérites ! Il nous a choisis parce que c’est son dessein depuis toute éternité !Et aucune des accusations de Satan n’a de poids devant Lui !

Qui accusera les élus de Dieu ? C’est Dieu qui justifie ! Qui les condamnera ? Christ est mort, bien plus, Il est ressuscité, Il est à la droite de Dieu, et Il intercède pour nous !

Le but de Satan, est de nous rendre esclave de ses accusations. Alors ne restons pas dans cette situation en nous imaginant que tout va s’arranger tout seul, allons vers Dieu. Avouons-Lui tous nos péchés, même s’il les connaît déjà, et sachons reconnaître la vraie culpabilité de la fausse.

Et puis une dernière chose pour finir, ne faisons pas de notre liberté en Christ, un moyen de vivre n’importe comment. Paul disait aux Galates, Frères, vous avez été appelés à la liberté; seulement ne prenez pas prétexte de cette liberté pour vivre selon la chair; mais assujettissez-vous les uns aux autres par la charité. (Galates 5:13)

Sachons donc discerner le vrai sentiment de culpabilité du faux, afin que ce sentiment produit par l’Esprit de Dieu nous amène jusqu’au trône de Dieu.

 

PDF Audio Video