Posted on 25, Juin 2017 in Divers, La foi

Ce matin, je voudrais profitez des bonnes nouvelles que nous avons eu ces derniers jours pour vous encourager à regarder toujours plus haut, à regarder au-delà de ce que nos yeux peuvent voir !

Je voudrais vous encourager à ne jamais vous décourager, que nos attentes soient toujours en Jésus-Christ, que notre foi soi toujours fondée sur le solide fondement de Sa Parole, et demandons à Dieu de nous ouvrir les yeux afin que nous puissions voir les bénédictions qui nous attendent si nous plaçons notre confiance en Lui, mais aussi pour que nous puissions voir sa volonté s’accomplir dans notre vie, et plus encore que nous puissions avoir les yeux de la foi.

De cette façon, nous pourrons, je l’espère comprendre que les plans de Dieu ne sont pas nos plans, ses pensées ne sont pas nos pensées et le temps de Dieu n’est pas notre temps. Si nos regards sont tournés vers le Dieu Souverain, alors nous ne serons plus effrayé par ce qui est devant nous, bien au contraire, nous verrons au-delà des obstacles, au-delà des difficultés, et alors avec une ferme assurance nous pourrons dire, Si Dieu est pour moi, qui sera contre moi ? (Romains 8:31)

Avec les yeux de la foi, nous pourrons également prendre conscience que nous sommes précieux aux yeux de Dieu.

Si je vous parle de cela, c’est parce que je voudrais vous parler de deux personnes que l’on trouve dans le Parole de Dieu, Elisée et son serviteur.

Or le roi de Syrie, faisant la guerre à Israël, tenait conseil avec ses serviteurs, disant: Mon camp sera dans tel lieu. Mais l’homme de Dieu envoyait dire au roi d’Israël: Garde-toi de négliger ce lieu; car les Syriens y descendent. Et le roi d’Israël envoyait vers le lieu au sujet duquel l’homme de Dieu lui avait parlé et l’avait averti, et il y était sur ses gardes; cela se fit plus d’une et de deux fois.

Et le coeur du roi de Syrie en fut troublé; et il appela ses serviteurs, et leur dit: Ne me découvrirez-vous pas lequel des nôtres est pour le roi d’Israël? Et l’un de ses serviteurs lui dit: Il n’y en a point, ô roi, mon seigneur; mais Élisée, le prophète qui est en Israël, déclare au roi d’Israël les paroles mêmes que tu dis dans la chambre où tu couches.

Alors il dit: Allez, voyez où il est; et je l’enverrai prendre. Et on lui fit ce rapport: Voici, il est à Dothan.

Et il y envoya des chevaux, des chars et une troupe considérable, qui arrivèrent de nuit et environnèrent la ville.

Or le serviteur de l’homme de Dieu se leva de grand matin, et sortit; et voici, des troupes, avec des chevaux et des chars, environnaient la ville. Et son serviteur lui dit: Hélas! mon seigneur, comment ferons-nous?

Élisée répondit: Ne crains point; car ceux qui sont avec nous sont en plus grand nombre que ceux qui sont avec eux. Et Élisée pria et dit: O Éternel, daigne ouvrir ses yeux et qu’il voie! Et l’Éternel ouvrit les yeux du serviteur, et il vit; et voici, la montagne était pleine de chevaux et de chars de feu, autour d’Élisée.

Cependant les Syriens descendirent vers Élisée; alors il pria l’Éternel et dit: Veuille frapper ces gens d’aveuglement. Et Dieu les frappa d’aveuglement, selon la parole d’Élisée.

Et Élisée leur dit: Ce n’est pas ici le chemin et ce n’est pas ici la ville. Suivez-moi; et je vous mènerai vers l’homme que vous cherchez. Et il les mena à Samarie.

Et, quand ils furent entrés dans Samarie, Élisée dit: O Éternel, ouvre leurs yeux et qu’ils voient! Et l’Éternel ouvrit leurs yeux, et ils virent; et voici, ils étaient au milieu de Samarie. Et dès que le roi d’Israël les vit, il dit à Élisée: Mon père, frapperai-je, frapperai-je?

Et Élisée répondit: Tu ne frapperas point. Ceux que tu fais prisonniers, les frappes-tu de ton épée et de ton arc? Mets du pain et de l’eau devant eux; qu’ils mangent et boivent, et s’en aillent vers leur seigneur.

Et le roi leur fit grande chère; ils mangèrent et burent; puis il les renvoya, et ils s’en allèrent vers leur seigneur. Depuis ce temps-là, les troupes des Syriens ne revinrent plus au pays d’Israël. (2 Rois 6:8 à 23)

C’est le verset 17 que je voudrais retenir pour ce matin: Eternel, ouvre ses yeux, pour qu’il voie. Et l’Eternel ouvrit les yeux du serviteur, qui vit la montagne pleine de chevaux et de chars de feu autour d’Elisée.

Comme nous pouvons le voir à partir du verset 8, le roi de Syrie, (Ben-Hadad II), était en guerre contre le roi d’Israël, (Yoram), et comme un bon général, le roi de Syrie tenait conseil avec ses généraux afin d’établir différents plans pour camper dans un endroit bien précis, afin de tendre une embuscade à Yoram.

Mais ce que ne savait pas Ben-Hadad, c’est qu’Elisée était un homme de Dieu, un homme qui connaissaient jusqu’aux paroles que le roi de Syrie pouvait dire lorsqu’il était seul dans sa chambre ! Au point qu’il se demandait s’il n’y avait pas un traître parmi ses hommes. Ne voulez-vous pas me déclarer lequel de nous est pour le roi d’Israël ?

C’est alors qu’un des hommes du roi de Syrie lui dit, Personne ! Ô roi mon seigneur; mais Elisée, le prophète, qui est en Israël, rapporte au roi d’Israël les paroles que tu prononces dans ta chambre à coucher.

Alors pour se débarrasser d’Elisée, Ben-Hadad, va envoyer une forte troupe de soldats, avec des chevaux et des chars. Puis arrivés à Dothan, où se trouvait le prophète, il fit encercler la ville, et les soldats attendirent le matin pour capturer Elisée.

C’est alors que rentre en scène le serviteur d’Elisée.
Le serviteur de l’homme de Dieu se leva de bon matin et sortit; et voici, une troupe entourait la ville, avec des chevaux et des chars. Et le serviteur dit à l’homme de Dieu: Ah ! Mon seigneur, comment ferons-nous ?

Qui n’a jamais été comme ce serviteur ?
Qui n’a jamais dit en ce levant le matin et voyant les difficultés ou les épreuves, Seigneur pourquoi ?
Qui n’a jamais dit, Je n’en peux peu plus, je suis écrasé par tout ce qui m’arrive ! Comment vais-je m’en sortir ?
Il est possible que ces mêmes questions soient venues sur vos lèvres ce matin encore, et pourtant vous êtes toujours autant perdu !

Que nous dit Dieu dans Sa Parole face aux soucis de la vie ?

Celui qui habite dans la retraite secrète du Très-Haut repose à l’ombre du Tout-Puissant. (Psaume 91:1)
Dieu est pour nous un refuge et un appui, un secours qui ne manque jamais dans la détresse. (Psaume 46:2)
Je ne te délaisserai pas, et je ne t’abandonnerai pas. (Hébreux 13:5)
Le malheur atteint souvent le juste, mais l’Eternel l’en délivre toujours. (Psaume 34:19)

Et retenez aussi la réponse d’Elisée à son serviteur, Ne crains point, car ceux qui sont avec nous sont en plus grand nombre que ceux qui sont avec eux.

Je crois que nous pouvons dire, que ces deux hommes, n’avait pas la même foi, et ne connaissaient pas Dieu de la même manière ! En ce qui nous concerne, à qui ressemblons-nous ? A Elisée qui voit au-delà des montagnes, en direction de Dieu, ou à son serviteur qui ne voit que les montagnes autour de lui et les chars ennemis prêts à les écraser ? Jusqu’à quel point sommes-nous prêts à faire confiance à Dieu ?

Sommes-nous comme Elisée qui voit Dieu au-delà des difficultés, ou sommes-nous comme son serviteur qui voit l’arbre, mais pas la forêt ?

Parfois ce sont nos propres montagnes qui nous cachent la gloire et la puissance de Dieu, nous sommes tellement concentrés et préoccupé par ce qui est devant nous, que nous ne pouvons pas voir ce qui est au-delà de nos montagnes qui sont devant nos yeux !

Le roi Ezéchias s’adressant au peuple de Juda disait, Soyez forts et prenez courage ! Soyez sans crainte, ne vous laissez pas effrayer par le roi d’Assyrie et les troupes nombreuses qui l’accompagnent; car nous avons avec nous quelqu’un de plus puissant que lui. Ce roi n’a avec lui qu’une force humaine, mais nous, nous avons avec nous l’Eternel notre Dieu. Il viendra à notre secours et Il combattra pour nous.

Notre manque de foi ne tient souvent qu’a un manque de connaissance de la Parole de Dieu ! Jésus nous dit en Matthieu 22:29, Vous êtes dans l’erreur, parce que vous ne connaissez pas les Ecritures, ni quelle est la puissance de Dieu.

David disait, Le jour où j’ai peur, je mets ma confiance en Toi. Je loue Dieu pour Sa Parole, je mets ma confiance en Lui, et je n’ai pas peur. Que pourraient me faire de simples mortels ?

Ce n’est qu’avec les yeux de la foi que nous pourront voir la majesté, la grâce et la puissance de Dieu s’accomplirent dans nos vies ! Elisée avait ces yeux malheureusement trop rare aujourd’hui, quant à son serviteur lui, il était totalement aveugle aux choses de Dieu bien que croyant !

Si ce matin c’est votre cas, si vous voulez croire et voir au-delà du visible mais que vous n’y arrivez pas, alors demandez à Dieu de vous ouvrir les yeux comme Il le fit pour le serviteur d’Elisée, et Il le fera !

C’est avec foi et par la foi que vous devez venir à Celui qui quitta sa gloire éternelle pour revêtir des habits de pauvre, c’est par la foi que vous devez vous approcher de Celui qui peut vous sauver parfaitement.

Vous ne devez pas craindre de Lui faire connaître les choses qui sont un chagrin ou un fardeau pour vous, ces choses que vous n’oseriez pas même dire à un ami intime, car Il vous connaît mieux que n’importe qui.

Jésus-Christ est venu dans ce monde pour sauver les pécheurs, et tous les hommes et toutes les femmes sont pécheurs, ne soyez plus de ces gens qui ne voient pas Dieu, alors qu’Il est partout.

Seul Dieu peut vous ouvrir les yeux, alors ne vous fier en personne d’autre qu’en Lui seul, ne faites pas comme Ève qui ne résista pas aux paroles de Satan dans le jardin d’Eden, lorsqu’il lui promit qu’il ouvrirai ses yeux sur une fausse gloire.

Satan faisait croire à Eve qu’en mangeant du fruit que Dieu leur avait interdit, ils seraient alors tout deux comme Dieu, il voulait leur faire croire qu’ils seraient aussi puissants et aussi sages que leur Créateur, il disait, Vous aurez la connaissance !

La seul et unique personne qui puisse nous ouvrir les yeux, c’est Dieu et Lui seul ! Eternel, je t’en prie: ouvre-moi les yeux, pour que je puisse voir !

Pour conclure je dirai qu’il y a une chose importante à retenir, la délivrance se trouve seulement en Christ, et cela Elisée en avait pris conscience, contrairement à son serviteur. Si donc maintenant nous croyons au Seigneur Jésus-Christ, allons jusqu’au bout !

Que notre foi soit la chose la plus réelle et la plus concrète de toute notre vie, ne croyons pas simplement d’une manière sentimentale, au contraire croyons en Lui pour tout, et pour toujours que ce soit dans ce monde ou dans l’éternité.

Voyez comme le Seigneur soutient l’univers par sa simple Parole ! Confions-nous pleinement en Lui, car nos soucis n’ont rien de compliqué pour Lui, reposons-nous en Lui.

Nous pouvons confier notre avenir en toute sécurité à ses mains qui détiennent déjà notre passé. Voyez ces privilèges que nous possédons, nous sommes sauvé, si nous croyons au Seigneur, nous sommes passé de la mort à la vie. Et un jour nos yeux verront réellement la gloire de Dieu parce que nous serons pour l’éternité avec Lui !

 

PDF Audio Video