Posted on 16, Avr 2017 in Pâques

Ce dimanche est très certainement le plus beau dimanche de toute l’année, qu’il soit ensoleillé ou pluvieux, que l’on soit riche ou pauvre. C’est le dimanche de Pâques ! J’aimerais lire avec vous, 1 Corinthiens 15:1 à 20.

Je veux aussi, mes frères, vous faire souvenir de l’évangile que je vous ai annoncé, et que vous avez reçu, dans lequel vous persévérez, et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l’ai annoncé; autrement, vous auriez cru en vain.

Or, je vous ai enseigné, avant toutes choses, ce que j’avais aussi reçu, savoir, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures; et qu’il a été enseveli, et qu’il est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures; et qu’il a été, vu de Céphas, ensuite des douze apôtres;

Qu’après cela, il a été vu de plus de cinq cents frères, en une seule fois, dont la plupart sont encore vivants, et quelques-uns sont morts. Depuis il se fit voir à Jacques, et ensuite à tous les apôtres; et après tous, il m’est aussi apparu comme à un avorton.

Car je suis le moindre des apôtres, et je ne suis même pas digne d’être appelé apôtre, parce que j’ai persécuté l’Eglise de Dieu. Mais c’est par la grâce de Dieu que je suis ce que je suis; et la grâce qu’il m’a faite na point été vaine; mais j’ai travaillé beaucoup plus qu’eux tous; non pas moi pourtant, mais la grâce de Dieu qui est avec moi.

Soit donc moi, soit eux, c’est là ce que nous prêchons, et ce que vous avez cru.
Or, si l’on prêche que Christ est ressuscité, comment quelques-uns d’entre vous disent-ils qu’il n’y a point de résurrection? Car s’il n’y a point de résurrection, Christ aussi n’est point ressuscité.

Et si Christ n’est point ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi est vaine aussi.
Et même il se trouverait que nous sommes de faux témoins à l’égard de Dieu; car nous avons rendu ce témoignage à l’égard de Dieu qu’il a ressuscité Christ, lequel il n’a point ressuscité, si les morts ne ressuscitent point.

Car si les morts ne ressuscitent point, Christ n’est point non plus ressuscité. Et si Christ n’est point ressuscité, votre foi est vaine, et vous êtes encore dans vos péchés.
Ceux donc aussi qui sont morts en Christ, sont péris.
Si nous n’avons d’espérance en Christ que pour cette vie seulement, nous sommes les plus misérables de tous les hommes.
Mais maintenant, Christ est ressuscité, et il est devenu les prémices de ceux qui sont morts.

Regardez encore les versets 17 à 20, et si Christ n’est point ressuscité, votre foi est vaine, et vous êtes encore dans vos péchés.
Ceux donc qui sont morts en Christ, sont aussi perdus.
Si nous n’avons d’espérance en Christ que pour cette vie seulement, nous sommes de tous les hommes les plus misérables.
Mais maintenant, Christ est ressuscité, et Il est devenu les prémices de ceux qui sont morts.

Vous savez, il est très facile de démontrer ce matin, que les gens intelligents ont toutes les raisons de croire que l’histoire de la résurrection est une histoire vraie. Nous n’avons pas besoin de nous suicider intellectuellement pour être un disciple de Christ.

Cette histoire vraie de la mort et de la résurrection de Christ changera, si ce n’est pas déjà fait, tout le cours de notre vie. Il y a maintenant un peu plus de 2000 ans, un dimanche matin, Dieu a ouvert une tombe à Jérusalem, mais Il ne l’a pas ouverte pour que Jésus puisse en sortir, mais pour que les disciples puissent y entrer et voir que Christ en fût déjà sorti. Je prie le Seigneur pour que notre intelligence et notre cœur, ce matin, soient tout aussi ouverts pour recevoir la plus grande nouvelle de tous les temps !

La résurrection de Jésus c’est le cœur et l’âme du christianisme

Regardez les deux premiers versets de notre passage en 1 Corinthiens 15, Je vous rappelle, frères, l’Évangile que je vous ai annoncé, et que vous avez reçu, et dans lequel vous persévérez, et par lequel vous êtes sauvés, si vous le gardez tel que je vous l’ai annoncé, autrement, vous auriez cru en vain.

Pour apaiser la divinité offensée, la plupart des religions enseignent qu’il faut offrir une sorte de sacrifice. Dans certaines cultures, ce sacrifice peut être le sacrifice d’un animal, chez d’autres, un sacrifice de bonnes œuvres et pour d’autres encore, un sacrifice de rites religieux.

La différence entre le christianisme et les autres religions, c’est que le christianisme biblique enseigne que c’est Dieu qui a pourvu Lui-même son propre sacrifice. Il a envoyé son propre Fils, Jésus-Christ afin qu’Il meure à notre place comme substitut. De ce fait, nous n’avons plus besoin d’apporter de sacrifice pour nos péchés.

Jésus est ressuscité le troisième jour

Beaucoup aime dire ou penser que Jésus est revenu à Lui après un long coma dans la fraîcheur de la tombe. D’autres disent ou pensent que ses disciples ont fait disparaître son corps afin que l’on croie à une résurrection qui n’aurait pas eu lieu !

Regardez bien les paroles de Paul, il dit au verset 3, Or, je vous ai enseigné, avant toutes choses, ce que j’avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures.

La doctrine de la mort de Christ et de sa résurrection est le fondement du Christianisme. Enlevez cela, et tous nos espoirs pour l’éternité s’effondrent immédiatement.

Maintenant si nous lisons les versets 13 à 19, Et s’il n’y a point de résurrection des morts, Christ aussi n’est point ressuscité. Et si Christ n’est point ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine. Il se trouve même que nous sommes de faux témoins de Dieu, car nous avons rendu ce témoignage à l’égard de Dieu, qu’Il a ressuscité Christ, lequel Il n’a point ressuscité, si les morts ne ressuscitent point.

Car, si les morts ne ressuscitent point, Christ n’est pas non plus ressuscité.
Et si Christ n’est point ressuscité, votre foi est vaine, et vous êtes encore dans vos péchés.
Ceux donc qui sont morts en Christ, sont aussi perdus.
Si nous n’avons d’espérance en Christ que pour cette vie seulement, nous sommes de tous les hommes les plus misérables.

Considérons maintenant les conséquences sévères que nous pourrions tirer d’un tel enseignement :

1. S’il n’y a pas de résurrection des morts, alors le Christ Lui non plus n’est pas ressuscité.
Ce qui veut dire que Christ n’était qu’un homme qui vécut il y a plus de 2000 ans, puis Il mourut et fut enterrer.

2. Si Christ n’est point ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine.
Cela voudrait dire que notre foi en Dieu ne nous sert à rien et qu’elle ne nous apporterait rien de plus que ce que vivent les hommes et les femmes qui n’ont aucune espérance en Dieu et en son Fils Jésus-Christ !

3. Il se trouve même que nous sommes de faux témoins de Dieu, car nous avons rendu ce témoignage à l’égard de Dieu, qu’Il a ressuscité Christ, lequel Il n’a point ressuscité, si les morts ne ressuscitent point. Car, si les morts ne ressuscitent point, Christ n’est pas non plus ressuscité.
Cela veut dire que si Christ n’est pas ressuscité, nous avons été et nous sommes encore aujourd’hui de faux témoins de Dieu, car nous prêchons partout que Dieu a ressuscité Christ, alors qu’Il ne l’aurait pas fait !

4. Car, si les morts ne ressuscitent point, Christ n’est pas non plus ressuscité.
Ici Paul répète avec beaucoup d’insistance que si Christ n’est pas vivant, c’est qu’Il gît encore au fond d’un trou et cela prouverait qu’Il était bien un imposteur !

5. Et si Christ n’est point ressuscité, votre foi est vaine, et vous êtes encore dans vos péchés.
Si effectivement Christ n’est pas ressuscité, alors Paul a raison de dire que notre foi est vaine, que nous ne connaissons pas le pardon de nos péchés, nous n’avons pas non plus de médiateur, et donc nous sommes toujours sous la colère de Dieu !

6. Ceux donc qui sont morts en Christ, sont aussi perdus.
Cela veut dire que tous ceux qui nous ont précédés en croyant à la résurrection de Christ, sont morts en vain et pire que cela, ils sont perdus éternellement !

7. Si nous n’avons d’espérance en Christ que pour cette vie seulement, nous sommes de tous les hommes les plus misérables.
Si Christ n’est pas ressuscité, dans ce cas le monde peut vraiment nous prendre pour des fous. Parce que beaucoup avant nous ont été persécutés, haïs et rejetés, pour quelque chose qui ne c’est pas réalisée ou encore pour une personne qui n’aurait été qu’un blasphémateur ! Mais c’est parce que Christ est bien ressuscité que nos espoirs sont valables, notre espérance n’est pas en ce monde, mais en celui qui est à venir !

C’est seulement en tenant fermement à cette vérité que nous pourront rester debout le jour de l’épreuve, et que nous serons fidèles à Dieu. Jésus-Christ fut ramené d’entre les morts par la puissance de Dieu, et Il a passé 40 jours vivant au milieu de ses disciples avant de remonter au ciel. La résurrection est absolument essentielle à l’évangile, car sans elle, l’Evangile ne serait plus l’Evangile !

Regardez donc les paroles de Paul au verset 20, Mais maintenant, Christ est ressuscité, et Il est devenu les prémices de ceux qui sont morts.

Quelqu’un a écrit, de même que le cœur pompe le sang vivifiant chaque partie du corps, ainsi la vérité de la résurrection donne vie à toutes les autres parties de l’Evangile. Sans la résurrection, le salut n’aurait pas eu lieu, et sans la foi dans la résurrection, le salut ne peut être expérimenté.

Romains 10:9 nous dit, Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut.

Vous ne pouvez pas être un chrétien selon la Bible et rejeter la résurrection corporelle de Jésus. Sinon vous n’êtes qu’un témoin de Jéhovah. Maintenant ce n’est pas tout d’établir que la résurrection est une part essentielle de l’Evangile, il faut le prouver. Pourquoi croirais-je qu’un tel événement a vraiment eu lieu ? Tout d’abord, Dieu ne nous demande pas de croire cela juste parce que c’est un article de foi, ce qu’il faut savoir, c’est qu’Il nous a donné des évidences concrètes, des preuves de cet événement historique.

La résurrection de Jésus-Christ est l’un des événements le plus documenté de l’histoire. Non seulement elle a eu lieu, mais elle était prédite dans les Ecritures de l’Ancien Testament. Des siècles avant que cet événement ait lieu, il était prédit, et il s’est produit comme cela était annoncé !

Luc 24:25 nous dit, O hommes sans intelligence, et dont le cœur est lent à croire tout ce qu’ont dit les prophètes ! Ne fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses, et qu’il entrât dans sa gloire ? Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, Il leur expliqua dans toutes les Ecritures ce qui Le concernait.

Non seulement la résurrection était annoncée depuis longtemps, mais elle fut attestée par des témoins oculaires. Regardez les versets 5 à 8, et qu’il a été vu de Céphas, puis des douze, ensuite, Il a été vu en une seule fois de plus de cinq cents frères, dont la plupart sont encore vivants, et dont quelques-uns sont morts. Et après tous, Il m’est apparu à moi aussi comme à un avorton.

Si vous lisez les Evangiles, vous remarquerez que Paul n’a pas mentionné toutes les personnes qui ont vu le Christ ressuscité ! De plus quand il écrit aux Corinthiens, Pierre est encore vivant. La plupart des 12 apôtres aussi, et parmi les 500, la plupart étaient encore vivants.

Ce qui veut dire que les Corinthiens pouvaient aller rencontrer ces témoins oculaires. Vous savez, les gens de l’époque n’étaient pas moins intelligents que nous, ni moins civilisés. Ce n’étaient pas non plus des gens prêt à accepter n’importe quoi ! Si ces gens ont accepté que Christ soit ressuscité, c’est qu’il y avait des preuves et pas seulement une acceptation aveugle. Certains de ces témoins oculaires l’ont touché et d’autres ont mangé avec Lui. Si cela n’était pas vrai, si ce n’était juste qu’un canular, vous pouvez être sûr que cela aurait été facilement démontré !

Mais aujourd’hui encore, vous rencontrerez des gens qui vous diront, Si la résurrection est tellement attestée, à cause d’un grand nombre de témoins qui ont vu Christ vivant, après qu’il fut mort et enterré, pourquoi tous ne l’accepte pas de nos jours ?

Et bien une part de la réponse repose sur le fait que bien des gens ont un parti pris en ce qui concerne les choses de Dieu.

Un pasteur raconte qu’un jour il a assisté en tant qu’étudiant, à un discours philosophique du Dr Anthony Flew. Cet homme essaya de démontrer que les témoins oculaires des miracles du Nouveau Testament, et particulièrement les disciples de Jésus, n’étaient pas suffisamment nombreux, ni suffisamment intelligents et n’avaient pas assez de personnalité pour être cru.

A la fin de son discours, il y a eu un temps de question réponse. Après que quelques questions furent posées, un jeune homme s’est levé devant un auditoire d’environ 300 personnes et dit :

« Dr Flew, supposons que quelqu’un dans cette salle, cet après midi, se mette à se soulever par lévitation et que tout le monde le voit. De plus, supposons que des représentants des écoles de médecine ainsi que du département des sciences et de la psychologie soient amenés pour l’examiner et constate que la personne s’est vraiment soulevée par lévitation.
Supposons encore que tout cela soit rapporté par écrit dans un journal important et ensuite tout soit oublié. Finalement, supposons que vous viviez 30 ans plus tard dans le futur et vous faites des recherches dans la bibliothèque et vous tombez sur cet article dans ce fameux journal. Que diriez-vous ? »

Sans un moment d’hésitation, le Dr Flew répondit, « Je dirai que cela n’est jamais arrivé. »
« Mais Monsieur, quelle sorte d’évidence vous faut-il pour que vous acceptiez le fait que cela soit arrivé ? »
Sa réponse fut, « Les gens ne se soulèvent pas par lévitation. »

Evidemment, il avait déjà décidé que les miracles n’existaient pas, donc, aucune preuve n’arriverait à l’ébranler !

Voilà pourquoi certaines personnes ne rejettent pas l’Evangile, et en particulier la résurrection, parce qu’il manque de crédibilité ou de vérification historique, ils le rejettent parce qu’ils refusent d’admettre l’évidence et les preuves que Dieu nous donne à travers sa Parole.

Mais vous savez, je crois qu’il y a d’autres raisons qui font que les gens rejettent l’évidence de la résurrection, une de ces raisons est qu’elle touche à la nature humaine. Si Christ est ressuscité, c’est la preuve qu’Il est le Seigneur et qu’Il exige que tous les hommes se repentent de leur péché et reconnaissent sa souveraineté.

Si quelqu’un accepte que Christ soit ressuscité, il faudra aussi qu’il accepte aussi ses commandements, parce qu’Il est le Chef ! De plus, la résurrection de Christ est prouvée par les vies transformées, tous ceux qui ont cru, ont reconnu leur vie de péché et se sont repentis.
Paul avait persécuté l’Eglise de Christ et considérait qu’il était indigne d’être appelé apôtre. Celui qui le rejetait avec violence, est devenu le plus fervent des serviteurs.

Alors comment expliquer ce changement, si ce n’est l’apparition du ressuscité ? En toute humilité Paul donne toute la gloire à Dieu.

Et puis la meilleure des évidences, fut la transformation des disciples, aujourd’hui encore, c’est la plus belle des preuves ! Lors de la crucifixion ils étaient remplis de tristesse, et le dimanche matin, ils étaient remplis d’allégresse. Ils étaient sans espérance, et 3 jours après ils débordaient d’une véritable espérance. Plus tard, ils seront mêmes prêts à mourir plutôt que de renier celui qui est ressuscité.

Et entre nous, qui serait prêt à mourir pour un mensonge, sachant que c’est un mensonge ? Leur vie entière prenait une nouvelle direction, Paul dira, J’ai travaillé plus que tous mais d’où lui venait une telle énergie, si Christ n’était pas vivant ? Les disciples ont consacré toute leur vie à Jésus-Christ. A nous maintenant de reconsidérer notre position et notre consécration au Ressuscité ! Est-il le Seigneur de notre vie ? Sommes-nous en contact avec le Ressuscité ?

Paul dit, Par cet évangile vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l’ai annoncé. L’Evangile, c’est la bonne nouvelle de Jésus-Christ. Il est mort pour nos péchés. Il a été enseveli. Il est ressuscité le troisième jour. Parce qu’Il vit, nous avons une autre perspective pour l’avenir. Nous savons que c’est Lui qui tient notre lendemain entre ses mains. Et je peux vous dire que la vie vaut la peine d’être vécue entre les mains du Ressuscité !

Mes frères, je vous rappelle la Bonne Nouvelle que je vous ai annoncée, que vous avez reçue et à laquelle vous demeurez attachés. Christ est mort pour nos péchés, conformément aux Ecritures, Il a été mis au tombeau, Il est ressuscité le troisième jour, comme l’avaient annoncé les Ecritures.

 

PDF Audio Video