Posted on 26, Fév 2017 in Les Evangiles, Les miracles de Christ, Matthieu

Ce matin je voudrais m’attarder quelques instants sur un des miracles du Seigneur, sa marche sur l’eau.

A travers ce miracle je voudrais encourager ceux que le doute assaille encore, et nous rappeler une fois de plus qu’en Jésus-Christ habite toute la divinité de Dieu, nous souvenir aussi qu’en Jésus seul doit être notre foi, nos attentes, notre vie.

Jésus, étant sorti, vit une grande multitude; et Il fut ému de compassion envers eux, et guérit leurs malades.
Et comme il se faisait tard, ses disciples vinrent à Lui, et dirent: Ce lieu est désert, et l’heure est déjà avancée; renvoie ce peuple afin qu’ils aillent dans les bourgades, et qu’ils y achètent des vivres.
Mais Jésus leur dit: Il n’est pas nécessaire qu’ils y aillent; donnez-leur vous-mêmes à manger.
Et ils lui dirent: Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons.
Et il dit: Apportez-les-moi ici.
Et après avoir commandé que le peuple s’assît sur l’herbe, Il prit les cinq pains et les deux poissons, et levant les yeux au ciel, Il rendit grâces; et ayant rompu les pains, Il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent au peuple.
Tous en mangèrent, et furent rassasiés; et on emporta douze paniers pleins des morceaux qui restèrent.
Et ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, sans compter les femmes et les petits enfants.

Aussitôt après, Jésus obligea ses disciples à entrer dans la barque, et à passer avant Lui de l’autre côté, pendant qu’Il renverrait le peuple.
Et après qu’Il l’eut renvoyé, Il monta sur la montagne, à part, pour prier; et le soir étant venu, Il était là seul.
Cependant la barque était déjà au milieu de la mer, battue des flots, car le vent était contraire.
Et à la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la mer.
Et ses disciples, le voyant marcher sur la mer, furent troublés, et dirent: C’est un fantôme; et de la frayeur qu’ils eurent, ils crièrent.
Mais aussitôt Jésus leur parla, et leur dit: Rassurez-vous; c’est moi, n’ayez point de peur.
Et Pierre, répondant, lui dit: Seigneur ! Si c’est toi, ordonne que j’aille vers toi sur les eaux.

Jésus lui dit: Viens. Et Pierre, étant descendu de la barque, marcha sur les eaux pour aller à Jésus.
Mais, voyant que le vent était fort, il eut peur; et comme il commençait à s’enfoncer, il s’écria, et dit: Seigneur ! Sauve-moi.
Et aussitôt Jésus étendit la main, et le prit, lui disant: Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ?
Et quand ils furent entrés dans la barque, le vent cessa.
Alors ceux qui étaient dans la barque vinrent, et l’adorèrent, en disant: Tu es véritablement le Fils de Dieu.
(Matthieu 14:14-33)

Dans le passage que nous venons de lire, nous avons vu deux des plus remarquables miracles que le Seigneur a pu accomplir pour prouver sa divinité à ses disciples. Avec seulement cinq pains et deux poissons, Il nourrit plus de 5000 personnes, sans compter les femmes et les jeunes enfants, puis un peu plus tard Il va rejoindre ses disciples qui sont pris dans une terrible tempête en mer tout en marchant sur l’eau. C’est donc à partir de cet évènement que je voudrais prendre un peu de temps ce matin.

Beaucoup aujourd’hui se demandent qui est Jésus ? Le Seigneur Lui-même pose la question à ses disciples. Alors qu’ils arrivent à Césarée Jésus les interroge et demande: Qui dit-on que je suis ? A cette question les disciples répondent, pour certains tu es Jean-Baptiste, pour d’autres, Élie et pour d’autres encore, un des prophètes. Si vous posez cette même question autour de vous aujourd’hui, il y a de grandes chances que l’on vous réponde, un prophète, un grand homme, un homme religieux, un juif ou encore un charlatan !

Pourtant, si ces mêmes personnes qui répondent à la question, qui est Jésus pour vous ? Pouvaient connaître personnellement Jésus comme leur Seigneur et Sauveur, leur réponse serait tout autre ! Et ce matin, moi aussi j’ai envie de vous poser cette même question, qui est réellement Jésus pour vous ?

Si nous avions été de ceux qui ont été nourris par le Seigneur en ce jour de miracle, je crois que nous n’aurions pas hésité une seconde pour dire qu’Il est bien le Fils de Dieu ! Mais plus encore, si nous étions du nombre des disciples plus aucun doute n’existerait dans notre cœur !

Et c’est sur cette vérité que je voudrais revenir. A partir du verset 22, le Seigneur demande à ses disciples de Le précéder sur l’autre rive.
Aussitôt après, Jésus obligea ses disciples à entrer dans la barque, et à passer avant Lui de l’autre côté, pendant qu’Il renverrait le peuple.
Et après qu’Il l’eut renvoyé, Il monta sur la montagne, à part, pour prier; et le soir étant venu, Il était là seul.
Cependant la barque était déjà au milieu de la mer, battue des flots, car le vent était contraire.
Et à la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la mer.
Et ses disciples, le voyant marcher sur la mer, furent troublés, et dirent: C’est un fantôme; et de la frayeur qu’ils eurent, ils crièrent.
Mais aussitôt Jésus leur parla, et leur dit: Rassurez-vous; c’est moi, n’ayez point de peur.
Et quand ils furent entrés dans la barque, le vent cessa.
Alors ceux qui étaient dans la barque vinrent, et l’adorèrent, en disant: Tu es véritablement le Fils de Dieu.

Alors que les disciples se trouvent à environ 5 ou 6 kms de la côte, une violente tempête éclate, il est entre 3 heures et 6 heures du matin, ils sont fatigués, épuisés, et bien que certains soient habitués aux vents violents en mer, aucun n’est rassuré, c’est alors que Jésus arrive en marchant sur l’eau.

Nous avons répondu à la question, qui est Jésus, en revenant sur les miracles qu’Il a faits. Tout d’abord Il nourrit plus de 5000 personnes avec seulement 5 pains et 2 poissons, et voila maintenant qu’Il marche sur l’eau, et qu’Il calme la fureur de la tempête !

Alors que nous enseigne ce dernier miracle ? Premièrement, Jésus est bien le Dieu tout Puissant, Il est le Créateur de toutes choses, et de ce fait, rien ne lui est impossible, rien dans la nature ne résiste à Sa Parole, dans le Psaume 33:9 nous lisons, Il parle, et la chose existe; Il commande, et elle paraît.

Un peu plus loin encore dans le Psaume 33 nous lisons, Car la Parole de l’Éternel est droite, et toute son œuvre est faite avec fidélité. Les cieux ont été faits par la Parole de l’Éternel, et toute leur armée par le souffle de sa bouche. Il amasse les eaux de la mer comme en un monceau, Il met les flots dans des réservoirs.

Mais la puissance du Seigneur ne s’arrête pas là, c’est sa puissance qui maitrise la mer. Job 26:10 nous dit encore, Il a tracé un cercle à la surface des eaux, comme limite entre la lumière et les ténèbres.

Salomon en Proverbes 8:29 déclare, Quand Il imposait à la mer sa loi, afin que ses eaux n’en franchissent pas les limites, quand Il posait les fondements de la terre.

Je ne veux pas oublier non plus le Psaume 148:8, Feu et grêle, neige et vapeur, vents de tempête, qui exécutez sa Parole.

Que nous enseigne donc ce miracle, et tous les autres ? Que nous enseignent ces versets et tant d’autres encore ? Et bien la réponse se trouve, en autre en Job 38 et 39.

Savez-vous quel est souvent notre problème avec Dieu ? On se prend pour Lui, et on veut Lui donner des leçons, qui ne Lui a jamais dit, Seigneur je crois que tu te trompe en ce qui concerne ma vie, ce qui m’arrive n’est pas ce que j’avais prévu ! Ou qui ne l’a jamais pensé ?

Si Jésus-Christ est capable de dompter la nature qu’Il a Lui-même créé, croyez-vous qu’Il serait incapable de s’occuper de vous personnellement ? Sa puissance est-elle qu’à notre tour nous devons répondre, Je sais que tu peux tout, et qu’on ne saurait t’empêcher d’accomplir un dessein. (Job 42:2)

Sa puissance est infinie pour délivrer.
Voici, notre Dieu, que nous servons, peut nous délivrer de la fournaise ardente, et Il nous délivrera de ta main, ô roi ! (Daniel 3:17)

Sa puissance est infinie pour accomplir ses promesses.
Étant pleinement persuadé que ce qu’Il promet, Il peut aussi l’accomplir. (Romains 4:21)

Sa puissance est infinie pour faire abonder sa grâce.
Et Dieu est puissant pour vous combler de toutes sortes de grâces, afin qu’ayant toujours tout ce qui vous est nécessaire, vous abondiez en toutes sortes de bonnes œuvres. (2 Corinthiens 9:8)

Sa puissance est infinie pour faire au-delà de ce que nous attendons.
Or, à Celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment plus que tout ce que nous demandons et que nous pensons. A Lui soit la gloire dans l’Église, par Jésus-Christ, dans tous les âges, aux siècles des siècles! Amen. (Ephésiens 3:20-21)

Sa puissance est infinie pour garder le dépôt de mon âme.
C’est pour cela aussi que je souffre ces choses; mais je n’en ai point honte, car je sais en qui j’ai cru, et je suis persuadé que par sa puissance Il gardera mon dépôt jusqu’à ce jour-là. (2 Timothée 1:12)

Sa puissance est infinie pour me sauver parfaitement et complètement.
C’est pourquoi aussi Il (Jésus) peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par Lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur. (Hébreux 7:25)

Sa puissance est infinie pour m’empêcher de tomber.
Or, à Celui qui peut vous préserver de toute chute, et vous faire comparaître sans tache et dans la joie en sa glorieuse présence. (Jude 24)

Si certaines circonstances vous angoisse, vous font perdre votre calme, vous irrite, alors vous êtes comme les disciples dans la barque, incapable de gérer la tempête. Matthieu nous dit à la fin du verset 26 que dans leur crainte, ils poussèrent des cris. Puis la voix du Seigneur se fait entendre (v27), Rassurez-vous; c’est moi, n’ayez point de peur.

Est-ce que nous entendons Sa voix quand nous sommes dans l’angoisse, ou est-ce que notre peur nous empêche de l’entendre ?

Jésus dit à Pierre, alors qu’il commençait à s’enfoncer dans la mer, Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? Combien de fois le Seigneur nous adressa ces mêmes paroles ?

Si nous laissions le Seigneur conduire et diriger notre vie, alors bien des tempêtes seraient apaisées, et bien souvent à notre tour nous pourrions dire, Tu es véritablement le Fils de Dieu.

 

PDF Audio Video