Posted on 19, Fév 2017 in Les Evangiles, Les paraboles de Jésus, Matthieu

Si Dieu existe alors pourquoi tant de malheurs, s’Il existe pourquoi tant de peine dans le monde, pourquoi les guerres, les famines, la maladie, les enfants qui meurent en bas âge, pourquoi la mort ?

Voici quelques questions que le monde se pose, et voici la réponse qu’il veut entendre, tout ce mal prouve bien que Dieu n’existe pas !

Ce matin, je ne vais pas vous prouver que Dieu existe, je ne suis pas là pour ça, mon rôle est de vous apporter la Parole de Dieu, que l’on croit en Dieu ou pas, afin qu’Elle-même vous convainc que Dieu est vivant.

A présent je voudrais revenir sur ces questions que peut-être vous-même vous vous posez. Si Dieu existe alors pourquoi tant de malheurs, s’Il existe pourquoi tant de peine dans le monde, pourquoi les guerres, les famines, la maladie, les enfants qui meurent en bas âge, pourquoi la mort ?

Et c’est avec une nouvelle parabole du Seigneur que je voudrais répondre à cette question.

Jésus leur proposa une autre parabole, en disant: Le royaume des cieux est semblable à un homme qui avait semé une bonne semence dans son champ.
Mais pendant que les hommes dormaient, son ennemi vint, qui sema de l’ivraie parmi le blé, et s’en alla.
Et après que la semence eut poussé, et qu’elle eut produit du fruit, l’ivraie parut aussi.
Alors les serviteurs du père de famille lui vinrent dire: Seigneur, n’as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ?
Et il leur dit: C’est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui répondirent: Veux-tu donc que nous allions la cueillir ?
Et il dit: Non, de peur qu’en cueillant l’ivraie vous n’arrachiez le froment en même temps.
Laissez-les croître tous deux ensemble jusqu’à la moisson; et au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Cueillez premièrement l’ivraie, et liez-la en faisceaux pour la brûler; mais assemblez le froment dans mon grenier.
(Matthieu 13:24-30)

Alors Jésus, ayant renvoyé le peuple, s’en alla à la maison, et ses disciples, étant venus vers Lui, lui dirent: Explique-nous la parabole de l’ivraie du champ.
Il répondit, et leur dit: Celui qui sème la bonne semence, c’est le Fils de l’homme;
Le champ, c’est le monde; la bonne semence, ce sont les enfants du royaume, l’ivraie, ce sont les enfants du Malin.
L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable; la moisson, c’est la fin du monde; et les moissonneurs sont les anges.
Comme donc on amasse l’ivraie, et qu’on la brûle dans le feu, il en sera de même à la fin du monde.
Le Fils de l’homme enverra ses anges, qui ôteront de son royaume tous les scandales et ceux qui feront l’iniquité, et ils les jetteront dans la fournaise ardente: là seront les pleurs et les grincements de dents.
Alors les justes luiront comme le soleil dans le royaume de leur Père.
Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende.
(Matthieu 13:36-43)

A travers cette parabole nous allons comprendre comment Dieu nous voit, comment Il voit notre monde, et le Seigneur va nous faire comprendre combien l’urgence et l’importance de Le rechercher en tant que Sauveur est la chose la plus importante pour l’homme.

A travers cette parabole, Jésus nous donne une très bonne évaluation de l’état de notre planète, Il va expliquer la raison pour laquelle nous vivons ce que nous vivons aujourd’hui, et en même temps Il nous dira comment notre vie peut être changée si cela n’est pas déjà fait.

Comme le Seigneur l’explique Lui-même, le semeur le représente, et le champ n’est rien d’autre que le monde, ce monde qu’Il à Lui-même créer et qu’Il estima très bien, comme nous pouvons le lire en Genèse 1:31, et Dieu vit tout ce qu’Il avait fait, et voici, c’était très bon. Et il y eut un soir, et il y eut un matin; ce fut le sixième jour.

Un peu plus loin dans la Parole nous pouvons encore lire dans le Psaume 24:1, La Terre appartient à l’Éternel, et ce qu’elle contient, le monde et ceux qui l’habitent.

Si j’avais faim, je ne t’en dirais rien, car le monde avec tout ce qu’il renferme est à moi. (Psaumes 50:12)

Voici donc un début de réponse à la question, si Dieu existe pourquoi tant de mal ? Nous avons tous commis une erreur, et certains persiste dans cette erreur, on pense, ou nous avons pensé que le monde nous appartenait et que nous avions le droit de le gouverner comme bon nous semble, le problème c’est que nous oublions ces Paroles du Psaume 24, la Terre appartient à l’Éternel, et ce qu’elle contient, le monde et ceux qui l’habitent.

Ça c’est le premier point.

Dans sa parabole le Seigneur parle également d’un ennemi, le Royaume des cieux est semblable à un homme qui avait semé une bonne semence dans son champ. Mais pendant que les hommes dormaient, son ennemi vint, qui sema de l’ivraie parmi le blé, et s’en alla.

Quand on observait le monde avec nos yeux d’enfant, nous le trouvions magnifique, nous pouvions nous réjouir d’entendre le chant des oiseaux, nous allions cueillir de jolies fleurs pour les offrir à notre jolie maman, puis en grandissant nous avons constaté que quelque chose ne tournait pas rond.

Et en effet le monde d’aujourd’hui ne ressemble plus à celui que Jésus-Christ créa, où que nous regardions, on entend parler de guerres, de famine, de souffrances et d’injustice.

Et si nous voulons être sincères avec nous-mêmes nous reconnaitrons qu’en nous aussi se trouve le mensonge, l’orgueil, la haine et l’égoïsme, pour ne citer que cela !

Alors on peut se demander à juste titre, Que c’est-il passé ? Jésus nous dit au verset 28 que c’est un ennemi qui a fait ça, et au verset 39 il donnera même son identité, le diable.

C’est lui qui est à l’origine du mal dans lequel nous vivons aujourd’hui, c’est lui qui incita nos premiers parents, Adam et Eve à pécher en se détournant de Dieu. Depuis ce temps que l’on appelle la chute, le monde vit dans le péché ! Et depuis ce jour Satan fait tout son possible pour nuire aux hommes, en les tenant éloignés de Dieu.

Et on peut le voir tous les jours quand des millions de personnes ne veulent rien savoir de Dieu, ni du Seigneur Jésus-Christ sous prétexte que le mal existe dans ce monde !

Si Dieu existe, pourquoi, pourquoi, pourquoi… ?
En fait la vraie question n’est pas de demander pourquoi ? La vraie question est de savoir s’il n’y a pas une fausse excuse qui se cache derrière cette fausse question ?

Est-ce que parfois cela ne nous arrange pas de dire que Dieu n’existe pas, est-ce que nous n’utilisons pas ce prétexte pour en réalité cacher nos choix et notre mode de vie pas toujours très conforme à ce que Dieu attend de nous ?

Vous savez, si nous affirmons que Dieu existe, cela veut dire qu’un jour nous aurons des comptes à Lui rendre, par contre si nous ne voulons pas croire que Dieu existe, on pense, à tort, que nous n’aurons pas de comptes à Lui rendre !

Pourtant la Bible nous dit en Hébreux 9:27 qu’il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement.

Ne nous cachons donc pas derrière une question, surtout quand vous savez au fond de vous-mêmes que Dieu existe. Mais je veux vous faire aller plus loin que ça ce matin, plutôt que de dire Dieu n’existe pas vu tout le mal que l’on voit, pourquoi ne diriez-vous pas, je crois que Dieu existe quand je vois toutes les merveilles de sa création !

Ensuite je ne veux pas oublier tous ceux qui ont pu vivre une douloureuse expérience sans connaître le Seigneur Jésus-Christ, et qui se demandent si Dieu existe, et s’Il peut faire quelque chose pour eux, alors laissez-moi vous dire ceci :

Vous avez été créé d’une façon incroyable et merveilleuse.
Et le Dieu de la Bible, le Dieu du ciel est Celui qui vous a formé et façonné !
Vous savez ce que cela veut dire ?
Ça veut dire que Dieu vous connaît par votre prénom, Il connaît tout de vous !
Et Il vous laisse une promesse, Il dit à tous ceux qui Lui font confiance qu’Il les tiendra dans Sa main et les portera tous les jours de leur vie !
Le Psaume 33 (8-9, 13-5, 18-19) est très clair, lorsque nous lisons :

Que toute la terre craigne l’Eternel, que tous les habitants du monde Le redoutent !
Car Il parle, et la chose existe, Il commande, et elle paraît.
L’Éternel regarde des cieux, Il voit tous les enfants des hommes, du lieu de sa demeure, Il observe tous les habitants de la terre.
Il a formé leur cœur à tous, Il prend garde à toutes leurs actions.
Voici, l’œil de l’Éternel est sur ceux qui le craignent, sur ceux qui s’attendent à sa bonté,
et voici Sa promesse, pour délivrer leur âme de la mort, et pour les faire vivre durant la famine.

C’est une promesse que vous pouvez prendre pour vous, comme beaucoup ici ce matin l’ont déjà fait ! Et vous savez pourquoi vous pouvez et vous devez la prendre pour vous ? Parce qu’elle s’adresse à tous, que vous pensiez être en bonne santé, que vous pensiez ne pas avoir besoin de Dieu, mais aussi à ceux qui sont blessés, à tous ceux qui ne contrôle plus leur vie, et qui souffrent d’une douleur qu’ils n’ont pas demandé !

Dieu vous fait cette promesse, c’est moi qui ai créer ce monde, cet univers, les étoiles que tu vois lorsque tu lèves les yeux vers le ciel, c’est moi qui ai formé les cœurs, et Je suis assez puissant pour connaître intimement toutes les circonstances de ta vie, je peux donc te promettre que quoi qu’il t’arrive durant ta vie, que la route soit difficile, que tu connaisses des moments tragiques ou insurmontable, je te tiendrait par la main, et je te porterait à travers toutes les épreuves, où que tu sois sur cette terre.

Dieu a un plan pour chacun d’entre nous, Il a un plan pour ce monde, c’est ce que nous lisons à partir du verset 36, Alors Jésus, ayant renvoyé le peuple, s’en alla à la maison, et ses disciples, étant venus vers Lui, lui dirent: Explique-nous la parabole de l’ivraie du champ.
Il répondit, et leur dit: Celui qui sème la bonne semence, c’est le Fils de l’homme;
Le champ, c’est le monde; la bonne semence, ce sont les enfants du royaume, l’ivraie, ce sont les enfants du Malin.
L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable; la moisson, c’est la fin du monde; et les moissonneurs sont les anges.
Comme donc on amasse l’ivraie, et qu’on la brûle dans le feu, il en sera de même à la fin du monde.
Le Fils de l’homme enverra ses anges, qui ôteront de son royaume tous les scandales et ceux qui feront l’iniquité, et ils les jetteront dans la fournaise ardente: là seront les pleurs et les grincements de dents.
Alors les justes luiront comme le soleil dans le royaume de leur Père.
Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende
.

Tout comme les ouvriers de la parabole qui demandent s’ils peuvent arracher la mauvaise herbe du champ, nous aussi nous pourrions être tentés de demander à Dieu pourquoi Il ne détruit pas tout le mal de notre monde pour que nous puissions vivre dans de meilleures conditions.

En fait si le Seigneur avait ôté tout le mal de ce monde, nous ne serions plus de ce monde, parce que le mal vient de notre cœur ! Nous ne serions donc plus ici, et de ce fait nous n’aurions jamais reçu sa Grâce et son amour !

Veux-tu donc que nous allions arracher l’ivraie du champ ? C’était la question des ouvriers qui travaillaient pour le propriétaire du champ.

Et il dit: Non, de peur qu’en cueillant l’ivraie vous n’arrachiez le froment en même temps.
Laissez-les croître tous deux ensemble jusqu’à la moisson; et au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Cueillez premièrement l’ivraie, et liez-la en faisceaux pour la brûler; mais assemblez le froment dans mon grenier.

Si les hommes aujourd’hui rejettent Dieu, sachez que le jour de la moisson est proche, en ce jour Jésus-Christ enverra ses anges pour séparer les enfants de Dieu des autres. Tous ceux qui croient en Lui et qui ont mis leur foi en sa mort et sa résurrection seront rassemblés pour passer l’éternité dans le Royaume de Dieu, dans lequel il n’y a aucun mal. Mais ceux qui persistent dans l’incrédulité, ceux qui refusent de croire que Dieu existe, seront rejetés à leur tour par Dieu Lui-même.

Ne vous cacher donc plus derrière cette fausse excuse, au contraire tournez-vous vers Celui qui a un plan parfait pour vous, recherchez le Seigneur tant qu’Il se trouve, et commencez à vivre une vraie vie, une vie libérée du poids de la culpabilité, une vie avec le Seigneur.

 

PDF Audio Video